Offshore : Comment une société étrangère peut réduire vos impôts

Accueil » Création d'entreprise » Juridictions » Offshore : Comment une société étrangère peut réduire vos impôts

Le montant de votre déclaration de revenus de cette année est-il toujours aussi élevé ?

Êtes-vous fatigué par un taux d’imposition qui ronge vos revenus d’entreprise et de placement durement gagnés ?

Les gouvernements en faillite font la guerre au succès, mais Les « terres d’opportunité » déroulent le tapis rouge pour le business.

Alors, vous payez combien ? 35 % ? 40% ? 50 % de votre revenu est consacré à l’impôt ? C’est une grande partie de votre argent qui va à des politiciens avides et pas toujours honnêtes et qui de toute évidence, n’apprécient pas votre succès. 

Après tout, ils vous laissent créer des emplois et créer de la richesse dans leur pays !

Si vous en avez assez de payer autant pour ce privilège d’exploiter une entreprise et que vous voulez réduire les impôts et protéger vos actifs, il est donc temps de vous penchez sur les options offertes par les sociétés offshore.

L’HISTOIRE DES SOCIÉTÉS OFFSHORE

La création d’une société offshore est un moyen légal et très efficace de protéger vos revenus de toute bouche goulue (comme celle de n’importe quel gouvernement occidental)

Apple, Google, Microsoft, Starbucks, toutes ces entreprises utilisent les sociétés étrangères pour économiser beaucoup d’argent et faire croître leur entreprise selon leurs propres conditions. Économiser de l’argent avec des taux d’imposition bas signifie plus d’argent à réinvestir dans leur entreprise.

offshore-reduction-impots-reunion

Votre entreprise n’a pas besoin de gagner des milliards de dollars pour que vous puissiez appliquer les mêmes principes et obtenir les mêmes taux d’imposition plus bas. Il existe des stratégies légitimes que les propriétaires d’entreprises et les investisseurs internationaux peuvent utiliser pour réduire leurs impôts et faire croître leur entreprise.

La partie la plus importante de ces stratégies reste qu’elles sont 100% légales. Vous avez juste besoin de bons conseils et d’un peu d’argent…

LE BON CONSEIL POUR VOTRE ACTIVITÉ OFFSHORE

Il est crucial d’obtenir les conseils d’une personne qui comprend le marché fiscal mondial, qui comprend votre entreprise et qui comprend vos objectifs derrière la création d’une société offshore.

Chaque type d’entreprise a des besoins spécifiques et ces besoins sont mieux servis par des solutions personnalisées. Bon nombre des « fournisseurs de services » des sociétés offshore sont soit mal informés, soit carrément frauduleux. Et si vous ne savez pas quoi chercher, il est facile de se faire piéger par leur discours attrayant mais trompeur !

Nombreux sont les exemples de personnes qui ont fait passer leur taux d’imposition de 43 % à un chiffre avec l’aide des opportunités fiscales mondiales.

 je me suis senti longtemps écrasé par cette lourde facture fiscale alors que j’essayais de diriger ma première entreprise. Contrairement à la plupart des propriétaires d’entreprise, j’ai décidé de faire bouger les choses, c’était devenu insupportable… 

Mais alors, comment démarrer une entreprise offshore ?

LE « POURQUOI » DES SOCIÉTÉS OFFSHORE

Une image qui revient souvent pour les sociétés offshore est celle du blanchiment d’argent, des voyous, de l’argent de la drogue et des méchants…

Les sociétés offshore sont des entités que les gens créent afin de profiter légalement du marché fiscal mondial.

offshore-reduction-impots-economie

Les avantages d’une société offshore peuvent inclure la protection des actifs contre les litiges imminents, le déplacement de la charge fiscale imposée à la société et la protection de la société contre les troubles politiques et l’instabilité économique dans le pays des propriétaires.

PROTÉGER LES ACTIFS CONTRE LES PROBLÈMES IMMINENTS

Huissiers, ex-conjoints, membres de la famille, ex-associés, ils sont partout et on ne sait jamais quand ils viendront s’attaquer à vos biens. La création d’une société offshore peut fournir une protection accrue pour vos actifs contre tous ceux qui rêvent de vous dépouiller…

LE DÉPLACEMENT DE LA CHARGE FISCALE IMPOSÉE À L’ENTREPRISE

Pensez à l’imposition des bénéfices comme une dépense qui peut être réduite. Le marché fiscal mondial est le système légal que vous pouvez utiliser pour réduire vos impôts. Chaque pays a des politiques et des exigences budgétaires différentes, cela signifie que vous pouvez trouver des taux d’imposition beaucoup plus bas à l’étranger comparés à ce que vous payez actuellement dans le pays occidental où vous vivez.

Soyons clairs : réduire légalement vos impôts par le biais d’une société offshore n’est pas la même chose que d’essayer d’effacer totalement votre ardoise fiscale. Le premier cas est légal, le second beaucoup moins…

Imaginez ce que vous pourriez faire pour votre entreprise avec l’argent que vous économiseriez si votre taux d’imposition passait légalement de 40 % à  5 % ? Si vous pouviez réduire considérablement les impôts de votre entreprise cette année, qu’est-ce que cela signifierait pour la croissance future de votre entreprise ?

PROTÉGER L’ENTREPRISE DES TROUBLES POLITIQUES

L’agitation politique, l’inflation, l’hyperinflation… Vous ne pouvez contrôler aucun de ces événements. Mais vous pouvez vous protéger contre eux. La création d’une société offshore peut servir de garantie contre toute agitation potentielle dans votre pays d’origine.

LES BONS BUSINESS POUR LA CRÉATION D’UNE SOCIÉTÉ OFFSHORE

Les propriétaires d’entreprises malins créent des sociétés offshore pour protéger leur labeur, protéger leurs actionnaires et maximiser les profits de leur entreprise.

Je dis « malin » parce que le droit fiscal reste très compliqué. La vérité reste que les sociétés offshore ne fonctionneront pas pour tout le monde.

Il y a beaucoup d’entreprises qui profiteraient de leur départ à l’étranger, y compris les entreprises de commerce électronique, les entreprises internationales, les consultants et les coachs, les négociants en actions et en devises, les investisseurs internationaux et ceux qui détiennent des droits de propriété intellectuelle. Si vous avez une entreprise indépendante, l’externalisation extraterritoriale pourrait être le meilleur choix qui soit.

Les entreprises en ligne sont un excellent ajustement pour une société offshore parce qu’ils peuvent fonctionner n’importe où dans le monde. Avec une société offshore, vous pouvez traiter les paiements dans un pays, héberger votre site Web dans un autre, tenir des registres comptables dans un troisième et payer peu d’impôts dans un quatrième.

Si vous êtes nomade digital ou entrepreneur indépendant qui gagne de l’argent tout en voyageant ou en vivant à l’étranger, la création d’une société offshore pourrait vous faciliter bien des choses. La constitution en société dans votre pays signifie est très souvent synonyme de paperasserie lourde et d’impôts élevés, mais la création d’une société à l’étranger pourrait ne devrait pas ressembler à ce cas de figure.

Comme je l’ai mentionné plus tôt, l’inflation ou l’hyperinflation dans votre pays d’origine pourrait réduire considérablement la valeur de votre patrimoine. Avoir une société offshore avec un compte bancaire offshore peut protéger vos actifs commerciaux à de cette menace.

Si vous possédez un brevet ou une marque, l’enregistrement au nom d’une société offshore peut vous permettre d’acheter et de vendre ces droits. Le fait de les enregistrer sous une société offshore facilite également l’octroi de ces droits à des tiers.

QUEL TYPE DE SOCIÉTÉ OFFSHORE DEVRIEZ-VOUS CRÉER ?

La faiblesse des impôts, la sécurité des actifs de l’entreprise et la protection contre les troubles dans votre pays d’origine appuient le fait que la création d’une société offshore est une très bonne idée par les temps qui courent !

offshore-reduction-impots-etude

Mais démarrer une société offshore n’est pas aussi simple qu’une inscription en ligne. Prendre contact avec un expert vous aidera à déterminer quel type de stratégie dans le cadre d’une société offshore vous conviendra le mieux.

Peut-être qu’une société à responsabilité limitée à Hong Kong est la bonne décision pour votre société offshore. Les bénéfices étrangers ne sont pas imposés et les bénéfices locaux à Hong Kong ne sont imposés qu’à 16,5%.

Une société à responsabilité limitée au Royaume-Uni ou en Australie pourrait vous convenir, ou même une société anonyme offshore à Singapour (cela ne vous permettra pas d’atteindre 0%, mais cela réduira très largement vos impôts). Chaque type de société offshore et chaque juridiction ont leurs propres forces et leurs utilités…

TAXES RÉDUITES OU PAS DE TAXE ?

Comme les petits paradis fiscaux deviennent impossibles à gérer, les gens adoptent des stratégies dans des endroits comme les États-Unis. Il existe des moyens pour les non-résidents ayant une SARL de ne pas payer d’impôt ou de payer un faible taux d’imposition en toute légalité. Le même résultat, une structure différente et une autre raison pour laquelle un conseil d’expert est toujours la bonne voie.

Offshore et réduction d’impôts : Quels sont les meilleurs pays pour une société offshore ?

Vos objectifs détermineront le meilleur endroit pour créer une société offshore.

Une entreprise pourrait bien réussir à former une société offshore dans un pays où il n’y a pas d’exigences en matière de comptabilité ou de vérification et où il n’y a pas d’impôt à payer.

Une entreprise un peu plus grande et plus diversifiée serait peut-être mieux à Hong Kong ou à Singapour et payer un petit montant d’impôt pour bénéficier d’une belle réputation internationale.

Une entreprise qui cherche à lever des fonds de capital-risque peut aller ailleurs…

Bien qu’il soit possible de ne pas payer d’impôt, il est parfois préférable de payer un petit peu d’impôt. 

Pour certaines entreprises, il vaut mieux payer quelques impôts. Tout d’abord, les emplacements à faible taux d’imposition vous donnent souvent un meilleur accès à des services bancaires, à des occasions financières.

Et payer de petits montants d’impôt peut faire la différence pour que votre pays d’origine vous laisse tranquille et ne vous donne pas du fil à retordre. Alors que la guerre mondiale contre les paradis fiscaux s’intensifie, l’établissement de votre société offshore dans une juridiction respectée et reconnue pourrait être la meilleure stratégie et dans certains cas, cela ne vous coûtera peut-être même pas plus cher.

PAYS CLASSIQUES POUR LES SOCIÉTÉS OFFSHORE en vue d’une réduction d’impots

Les juridictions offshore traditionnelles communes comprennent Nevis, les Seychelles, Maurice, les îles Vierges britanniques, les îles Caïmans, Antigua, Anguilla et même la Gambie en Afrique.

Nous retrouvons d’autres juridictions très populaires à faible taux d’imposition pour les sociétés offshore comme Gibraltar et quelques pays européens à faible taux d’imposition comme l’Irlande, Malte, et même « zéro impôt » en Estonie.

En Asie, des endroits comme Hong Kong et Singapour offrent la possibilité de taux d’imposition nuls ou à un chiffre pour les entreprises étrangères, ainsi qu’un réseau de conventions fiscales mondiales.

N’oublions pas le Moyen-Orient qui se développe en tant que plaque tournante offshore, Dubaï et Bahreïn offrent leurs services à ceux qui s’intéressent à cette région du monde.

Sociétés Offshore et réduction d’impôts : LES IMPLICATIONS FISCALES

Nous avons beaucoup parlé du fait qu’une grande partie de la création d’une société offshore consiste à essayer de réduire les impôts ou d’éliminer complètement votre charge fiscale. Afin d’obtenir les meilleurs résultats juridiques, vous devez avoir absolument une bonne équipe en place pour gérer votre entreprise.

Avoir la bonne équipe en place vous apportera deux choses importantes

  • elle s’assure que vous êtes en conformité 
  • Tout en tirant le meilleur parti de tous les avantages fiscaux.

Certaines juridictions offshore de qualité vous demanderont de produire des comptes annuels indiquant l’historique de vos transactions. Il s’agit d’endroits comme Hong Kong, Singapour, Chypre, Gibraltar…

De nombreuses juridictions offshore traditionnelles peuvent vous obliger à tenir des livres comptables, mais elles ne vous obligent pas à les produire. Même si vous n’avez pas à produire de rapports ou à payer des impôts à l’étranger, vous pourriez être tenu de déclarer votre intérêt dans une société offshore au pays dont vous êtes citoyen ou résident.

La création d’une société offshore a pour but d’économiser de l’argent et de protéger les actifs légalement et non de se cacher ou d’échapper à l’impôt. Vous voulez vous assurer que vous êtes non seulement au courant de toutes les règles et réglementations entourant votre pays d’origine et la juridiction de votre société offshore, mais il est toujours important de se conformer aux règles.

Offshore & réduction d’impôts : LES EXIGENCES POUR LES CITOYENS AMÉRICAINS

Le gouvernement américain impose des restrictions sévères aux sociétés offshore.

En tant que citoyen américain, vous devrez déclarer tout intérêt dans une société offshore sur vos impôts chaque année. Il en va de même pour tous les comptes bancaires offshore dont vous êtes propriétaire ou signataire.

Le non-respect de ces règles aux États-Unis (ou dans tout autre pays occidental) peut entraîner des sanctions sévères. Vous pouvez réduire les impôts avec une société offshore, mais vous ne bénéficierez pas d’un faible taux d’imposition si vous êtes frappé par des pénalités et des frais.

Le report d’impôt est un moyen pour les sociétés offshore de réduire les impôts. Le système en place vous permet de reporter indéfiniment les impôts qui seront imposés à votre entreprise.

Vous pouvez réinvestir dans votre entreprise l’argent que vous n’utilisez plus pour payer vos impôts. Vous n’aurez pas à payer ces impôts avant d’avoir vendu votre entreprise.

Si vous reportez l’impôt depuis un certain nombre d’années et que vous utilisez ces fonds pour continuer à développer votre entreprise ou investir autrement, vous aurez une longueur d’avance sur ceux qui ne créent jamais une société offshore avec réduction d’impôts.

Offshore & réduction d’impôts : COMMENT DÉMARRER LA CRÉATION D’UNE SOCIÉTÉ ?

Avant toutes choses, il est important de se méfier des informations glanées sur la toile, elles ne sont pas toujours très bonnes et attention aux propositions trop bons marché…

Le processus de création d’une société offshore est simple et peut se faire en quelques minutes dans certains pays, il est important de poser les bases nécessaires avant et après le processus officiel.

Vous devez consulter un prestataire qui comprend les règles et règlements de votre pays d’origine.

La meilleure chose à faire est de choisir le bon représentant. Payer un peu d’avance,  quand il s’agit de votre tranquillité d’esprit n’a pas de prix. La prochaine étape après la réduction d’impôts ne devrait pas se résumer à d’énormes problèmes…

Société Offshore & réduction d’impôts : CE QU’IL FAUT FAIRE APRÈS L’AVOIR CRÉÉE

Une fois que votre société offshore est approuvée et mise en place, l’étape qui suit consiste à ouvrir un compte bancaire.

La question de savoir si vous devez ou non vous présenter physiquement à la banque dépend de plusieurs facteurs, notamment de l’endroit où votre entreprise est constituée, de votre nationalité et de l’endroit où vous avez l’intention de faire du business.

La première étape la plus importante pour une société offshore en vue d’une réduction d’impôts, est de simplement prendre des mesures. Plus vite vous mettez votre entreprise sur pied, plus vite vous pourrez en profiter, c’est un processus qui peut changer votre vie ! Quel autre processus vous permet de réduire les impôts, d’isoler vos actifs des problèmes et de garder les mauvaises intentions très loin de vos actifs durement gagnés ?

LE PLAN B

Découvrez comment vous Affranchir de l’Etat, des Banques et du Système